ANKLE

Ankle_Ovalie-3.jpg

English

Comment le label Ankle a-t-il démarré?

J’ai lancé le projet il y a deux ans, et il a évolué de manière organique depuis. Je voulais que l’idée se développe de manière libre et instinctive. Ces essais et erreurs ont formé ce qu’est Ankle aujourd’hui!

Ankle_Mathilde-5.jpg

Décris Ankle en 3 mots…
Confort, durabilité et fonctionnalité.

Où te fournis-tu pour les articles vendus par Ankle?
Les items de seconde main sont trouvés dans des friperies et des marchés aux puces, à Montréal et où je voyage

Pourquoi la mode éthique est-elle importante?
Parce que c’est l’avenir! On ne pourra pas soutenir ce rythme effréné de production et de consommation pour toujours.

Que signifie pour toi la “slow-fashion” et comment t’engages tu dans ce mouvement?
Le slow fashion pour moi, c’est honorer les artisans et les matériaux. Avec Ankle, j’ai voulu donner une seconde chance à des vêtements de seconde main. L’item vintage que je choisis a perduré dans le temps grâce au savoir-faire derrière son design et à sa matière de qualité.

Ankle_Ovalie-5.jpg

 

Qu’est-ce qui rend l’industrie de la mode à Montréal unique?
C'est une petite communauté tissée serrée qui s'entraide beaucoup. Je dirais que les Montréalais des gens créatifs et débrouillards!

Quel est ta tenue de prédilection?
Mon t-shirt court, blanc, avec une poche, mes jeans préférés à la coupe oversized, taille haute, en denim indigo, achetés à Hong Kong durant un voyage, des chaussettes, blanches plus souvent qu’autrement, et mes sneakers Novesta.

Ta relation avec la mode a-t-elle changé avec le temps?
J’aime la mode depuis que je suis petite. La force de ce lien est inébranlable, mais la façon dont j’apprécie la mode et comment j’entretiens cette relation ont gagné en sagesse avec les années.

Photographe: Lawrence Fafard
Styliste: Elisabeth Labelle (Ankle)
 

https://www.aaankle.com